Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 15:57

Mady-Liko est malade. Sa maman l’amène chez le médecin qui lui prescrit des médicaments et l’arrête pendant trois jours. Cependant, aussi bien Cécile, la nounou que la maman de Mady-Liko vont avoir du mal à trouver une solution pour qu’il parvienne à avaler ses comprimés. Quelles solutions vont-elles trouver pour qu’il arrive à se soigner ? Et quelle bonne nouvelle attend Mady-Liko, qu’il considérera comme une récompense ?

 

Ce matin, lorsque je me suis réveillé, j’étais fatigué ; j’avais mal à la tête, mon nez était bouché et j’éternuais. Maman a posé sa main sur mon front puis a pris ma température en mettant un thermomètre dans ma bouche.

- Tu as de la fièvre Mady-Liko. Tu n’iras pas à l’école aujourd’hui. Je vais t’amener chez le médecin.

Le docteur m’a ausculté avec un appareil qu’il a mis dans ses oreilles ; il m’a demandé d’ouvrir la bouche et de faire « aaahhh ». Il a regardé mon nez, mes oreilles, puis il a posé des questions à maman.

- C’est une rhinopharyngite, a-t-il dit.

- C’est quoi une rhinopharyngite ? Ai-je demandé tout bas à maman.

- C’est un nom compliqué pour dire que tu as attrapé le rhume jeune homme, a répondu le docteur qui m’avait entendu.

Puis il a pris un cahier, a écrit dessus et a donné une feuille à maman. Ensuite, maman a payé le docteur et nous sommes partis à la pharmacie.

 

Arrivés à la maison, maman a appelé à mon école pour dire que je ne viendrai pas pendant trois jours, car j’étais malade. Puis elle a appelé une nourrice pour me garder. Elle m’a ensuite expliqué qu’une dame qui s’appelle Cécile viendra s’occuper de moi toute la journée jusqu’à son retour à la maison en soirée.

 

*******

 

Maman est partie travailler et je me retrouve seul avec Cécile. Il est bientôt midi et ma nounou commence à préparer le repas ; elle fait réchauffer les plats, dresse le couvert. Pendant ce temps, je n’arrête pas d’éternuer ; depuis ce matin, j’ai déjà consommé deux paquets de mouchoirs en papier ! A… A… A… Atchoum ! Et ça continue.

- A table Mady-Liko ! Me dit Cécile.

Je n’ai pas faim. Je me sens fatigué et je n’ai qu’une envie : rester allongé. Je fais néanmoins l’effort d’aller rejoindre Cécile dans la cuisine qui s’est donné la peine de préparer mon repas. Je m’assieds à table ; mon assiette est déjà servie. Cécile me donne les comprimés que maman a achetés ce matin à la pharmacie et me remplit un grand verre d’eau. J’essaie de les avaler.

- Je n’y arrive pas. Ca ne veut pas passer, dis-je à Cécile.

- N’avale pas qu’un petit peu d’eau Mady-Liko. Prends une gorgée normale, puis une deuxième et une troisième, etc. Tu vas voir : ça va passer tout seul, me conseille Cécile.

- Oui, mais j’ai peur, a… A… Atchoum ! Oui, mais j’ai peur que les comprimés restent coincés dans ma gorge, dis-je à Cécile.

- Si tu fais comme je t’ai dit, ils ne resteront pas coincés. Allez, mets le comprimé dans ta bouche, n’y pense pas et bois ton verre d’eau normalement.

J’essaie encore, mais rien n’y fait ; les médicaments restent dans ma bouche.

Cécile décide alors d’écraser les médicaments dans mon assiette en les mélangeant à mes aliments. J’avale alors une première bouchée.

- Beurk ! C’est pas bon, lui dis-je écoeuré.

Cécile goûte alors une bouchée de mon assiette.

- Ca n’a pas le goût des médicaments, Mady-Liko, me dit-elle en secouant la tête. Moi, je ne sens que le goût de la purée et du steak haché. Allez, sois gentil et mange ton assiette ; tu dois prendre des forces, poursuit-elle.

Je prends alors une deuxième bouchée, mais je suis encore plus écoeuré ; je ne peux pas m’empêcher de penser que je suis en train de manger de la purée aux médicaments.

Cécile verse alors un sachet en poudre dans un verre d’eau, puis me le donne pour que je le boive, mais à peine ai-je bu une première gorgée que j’ai déjà envie de vomir.

- C’est pas bon ! Dis-je à Cécile en faisant la grimace.

- Imagine que tu est en train de boire un sirop à la menthe ; tu aimes le sirop à la menthe n’est-ce pas ? Me demande-t-elle.

Je lui fais signe que oui de la tête.

- Ou alors, pense à autre chose pendant que tu bois, me conseille-t-elle encore.

Je bois alors une deuxième gorgée, mais je n’arrive pas à penser à autre chose et, écoeuré à nouveau, je repose mon verre sans l’avoir bu complètement.

Cécile n’insiste pas, termine son repas et me conseille d’aller me reposer.

 

*******

 

J’ai beaucoup dormi cet l’après-midi, mais j’ai aussi commencé à tousser. Maman est rentrée depuis plus d’une heure maintenant et c’est le moment de passer à table.

Cécile lui a expliqué que je n’avais pas pu prendre mes médicaments ce midi, alors maman me les a coupés pour qu’ils me soient plus faciles à avaler.

Prenant un verre d’eau, je tente d’avaler un premier petit bout de médicament.

- Je n’y arrive pas ! Dis-je à maman. Le médicament ne veut pas descendre dans ma gorge.

Maman écrase alors tous les comprimés, puis les mélange à ma crème dessert à la vanille. Cependant, alors que j’ai mangé toute mon assiette de pâtes au jambon, je cale devant la crème dessert qui ne me fait pas envie du tout.

- Tu dois manger Mady-Liko, me dit maman. Il faut que tu prennes tes médicaments si tu veux guérir.

Je porte alors quelques cuillères à ma bouche pour faire plaisir à maman, mais je trouve qu’elle a un drôle de goût ma crème dessert et j’en laisse la moitié de côté.

- Tu ne manges pas le reste ? Me demande maman qui insiste pour que j’avale ces comprimés.

- Je n’ai plus faim, je lui réponds.

Maman me donne alors le sirop que le médecin a prescrit pour la toux. Hummm… ! Il est bon le sirop ; il a le goût de caramel. Si tous les médicaments avaient le goût du sirop, ils seraient plus faciles à avaler !

 

Le repas terminé, maman m’accompagne alors dans ma chambre pour que j’aille me coucher de bonne heure ce soir. Après m’être mis au lit, elle me fait un bisou sur le front puis referme doucement la porte de la chambre.

 

*******

 

Il est 9h30. Je me lève et me dirige vers la cuisine pour aller prendre mon petit-déjeuner. Ma nounou est là et après m’avoir dit bonjour me prépare à manger. Je m’assieds à table et j’aperçois ces fichus comprimés que je vais encore devoir essayer d’avaler. Sur les conseils de ma maman, Cécile écrase directement les comprimés et les mélange à mon bol de céréales. Je commence alors à manger, mais ce n’est pas aussi bon que d’habitude. Cécile me voit faire la grimace et pressent que je vais encore laisser de côté la moitié de mon repas.

- Mady-Liko, mange tes céréales. Si tu ne veux pas manger, ta maman se verra dans l’obligation de t’amener de nouveau chez le médecin demain, afin qu’il t’arrête encore quelques jours de plus. Le docteur te donnera alors encore d’autres médicaments à prendre jusqu’à ce que tu sois guéri. Que préfères-tu ? Me dit Cécile d’un ton ferme.

Je baisse les yeux et continue alors de manger mes céréales sans rien dire. Je ne veux pas être arrêté encore trois jours de plus et avoir encore d’autres médicaments à avaler ! Je n’y arrive déjà pas avec ceux que le docteur m’a prescrits ! En plus, je ne vois plus mes copains en ce moment et Priscillia me manquera encore plus si je ne retourne pas à l’école bientôt.

Mon bol terminé, Cécile me dit :

- C’est bien Mady-Liko. Je suis fière de toi, tu as tout mangé. Tu vois, ce n’était pas si compliqué.

Je suis content qu’elle ait dit qu’elle était fière de moi. Je n’aime pas quand elle emploie un ton sévère ma nounou.

- Tiens, tu dois encore boire ton verre d’eau. Mais cette fois-ci, pour que tu ne sentes pas le goût du médicament, tu peux te boucher le nez pendant que tu bois ; ensuite tu peux prendre un verre d’eau pure. Tu verras, tu ne vas rien sentir, me dit Cécile.

Je suis les conseils de ma nounou et… Et bien j’ai bu tout mon verre !

Cécile est contente. Elle a enfin trouvé la solution pour me faire prendre mes médicaments.

 

*******

 

La journée se passe et je commence à me sentir mieux. Je n’éternue plus comme hier, mon mal de tête s’est estompé, ma fièvre a diminué et si ma toux est encore là, elle s’est un peu calmée. Au repas de midi, j’ai tout mangé. C’est vrai que je n’aime pas avaler des médicaments, mais après tout, ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Si je ne les avais pas pris, je ne me sentirais pas mieux maintenant. Or c’est vrai que je suis moins fatigué aujourd’hui, à tel point que je n’ai pas envie de rester allongé toute la journée comme hier et je peux jouer et regarder des dessins animés à la télévision.

Au dîner de ce soir, maman est fière de voir que j’ai tout avalé sans rien dire. Je suis content quand elle est fière de moi maman.

Dring ! Le téléphone sonne. Papa va répondre à l’appel.

- Allo ? Oui… Bonsoir Priscillia… Oui, Mady-Liko va mieux ; c’est gentil de prendre de ses nouvelles… Et bien, il revient à l’école après-demain… Attends une minute, je vais l’appeler pour qu’il vienne te parler. Mady-Liko ! Veux-tu venir dire bonjour à Priscillia ? Dit papa en m’appelant.

Sans attendre, je me précipite vers lui. Papa me passe alors le combiné.

- Allo Priscillia ?

- Ton papa m’a dit que tu allais mieux, me dit-elle.

- Oui, je reviendrai à l’école après-demain, lui dis-je.

- Qu’est-ce que tu as ? Me demande-t-elle.

- J’ai attrapé le rhume et je tousse, mais ça va mieux qu’hier, lui dis-je.

- D’accord. Je voulais prendre de tes nouvelles parce que tu me manques, me dit-elle d’une petite voix.

- Toi aussi, dis-je tout bas en ayant pris soin de m’écarter pour que personne ne m’entende.

- Je ne peux pas trop te parler, mais je suis contente de savoir que tu ailles mieux. Je te dis à bientôt. Bisous, me dit-elle.

- Bisous, je lui réponds tout bas.

Je raccroche le téléphone.

Je suis content d’avoir eu mon amoureuse au téléphone ! Ca me manque de ne pas la voir. J’ai bien fait de suivre les conseils de ma nounou et de bien avaler mes comprimés : dans deux jours, je retournerai à l’école. Priscillia aurait été triste de savoir que je ne serais revenu à l’école que plus tard si le médecin m’avait encore arrêté plusieurs jours. En fait, c’est peut-être parce que j’ai été sage aujourd’hui que je suis récompensé ce soir et que Priscillia m’a appelé.

 

*******

 

Aujourd’hui, c’est mon dernier jour sans école. Le fait d’avoir eu Priscillia au téléphone hier soir m’a remonté le moral. Ce matin, j’ai demandé à Cécile de ne pas écraser mes médicaments dans mon bol de céréales. Je lui ai juste demandé de les couper en plusieurs morceaux pour que j’essaie de les avaler avec un grand verre d’eau. Puis j’ai fait comme elle m’a dit la toute première fois : je n’ai pas pensé que j’avais un comprimé dans la bouche ; j’ai bu mon verre d’eau normalement. Et bien les cachets sont passés tout seuls ! Ils ne sont pas restés coincés dans ma gorge ! Cécile avait raison et maintenant elle est fière de moi. Je suis un grand garçon à présent et je ne fais plus de caprices pour me soigner. Je suis sûre que Priscillia serait fière de moi si elle savait ça.


Texte déposé auprès de CopyrightDepot.com - Juin 2009 - Toute reproduction est interdite. 

 

21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 15:46

UN CADEAU «  AU POIL » !

 

Mady-Liko est invité à l’anniversaire de Bakary, un camarade de son école. Il doit lui offrir un cadeau et propose à sa maman d’acheter à son ami un hamster. Sa maman refuse. Pourtant, Mady-Liko sait que ce cadeau aurait bien fait plaisir à Bakary. Pourquoi sa maman a-t-elle refusé ? Bakary va-t-il voir son vœu se réaliser malgré tout ? Que Mady-Liko va-t-il alors offrir à son ami et qui lui fera très plaisir ?

 

*******

 

A l’école, j’ai un ami avec qui je m’entends bien : il s’appelle Bakary et il est africain. Dans quelques jours, c’est son anniversaire et il m’a demandé si j’acceptais de venir le fêter chez lui ; ça lui ferait plaisir que je sois présent pour cette occasion. Il m’a dit avoir invité trois autres copains de la classe : Cyril, Yanis et Loan. Je suis content qu’il ait pensé à moi ; j’ai donc demandé à mes parents l’autorisation de participer à son anniversaire et ils ont accepté. « Génial ! » m’a dit Bakary, lorsque je lui ai donné ma réponse ; j’espère que l’on va bien s’amuser.

 

*******

 

Il me faut donc trouver une idée de cadeau à offrir à Bakary. Depuis quelques jours, je réfléchis et j’ai pensé qu’il serait content si je lui offrais un petit animal de compagnie.

- Crois-tu que je pourrais offrir à Bakary un hamster pour son anniversaire ? Je demande à maman. Bakary aimerait bien en avoir un ; il en a déjà vu plusieurs fois dans les animaleries, mais sa maman a jusqu’à présent refusé d’en adopter un, car elle lui a fait comprendre qu’un animal demandait de l’entretien. Elle craint que Bakary ne soit attiré que par l’aspect « petite peluche » de l’animal et qu’une fois le hamster adopté, il ne s’en occupe pas. Mais Bakary m’a confié que, si un jour il avait un petit compagnon, il s’en occuperait quotidiennement, lui donnerait à manger, le sortirait et aiderait ses parents à l’entretien de sa cage. Moi, je pense que Bakary a vraiment envie d’avoir un hamster et qu’il est sérieux. Alors qu’en penses-tu ? Ce serait une bonne idée de cadeau à lui offrir et ça lui ferait plaisir !

- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’offrir à ton copain un hamster pour son anniversaire Mady, me répond maman. Un animal n’est pas un cadeau surprise ; c’est un petit être vivant dont il faut s’occuper, sinon il se sentira abandonné. Il doit être offert en présence de la personne qui va l’adopter, afin qu’elle puisse choisir l’animal qui deviendra « son » futur  compagnon.

- Mais alors, pourquoi n’irions-nous pas l’acheter avec lui ? Je demande à maman.

- Il te dit être prêt à s’occuper d’un animal, mais ce n’est pas l’avis de sa maman. Les parents de Bakary sauront mieux juger que toi s’il est assez responsable pour adopter ou non un hamster, me répond-elle.

 

*******

 

Aujourd’hui à l’école, Bakary a une bonne nouvelle à m’annoncer.

- Tu ne devineras jamais Mady-Liko ce que ma maman a décidé de m’offrir pour mon anniversaire ! Me dit-il d’un air joyeux.

- Non, mais tu vas me le dire, je lui réponds tout en m’interrogeant sur ce fameux cadeau qui le rend si enthousiaste.

- Tu n’as pas une petite idée ? Me demande-t-il.

- Un jeu vidéo ? Je demande.

- Non, répond-il.

- Un super jouet ? Je demande.

- Non, répond-il. Je te donne un indice : c’est quelque chose de vivant.

- Vivant dis-tu ? Lui dis-je  avec un petit sourire qui laisse deviner que j’ai trouvé la réponse. C’est un hamster ! Lui dis-je en m’exclamant.

- Oui ! Crie-t-il joyeusement. C’est un hamster russe comme j’en ai vu dans les animaleries. Je suis content, tu ne peux pas savoir à quel point !

- Oh si, j’imagine à quel point cela te fait plaisir, lui dis-je. Mais alors, qu’est-ce qui a fait changer d’avis ta maman ? Je lui demande. Je croyais qu’elle ne voulait pas t’en offrir un.

- Et bien, je l’ai convaincue du fait que si elle m’offrait un hamster, je lui promettais de m’en occuper tous les jours, de lui donner à manger, de le sortir de sa cage et d’aider mes parents à changer sa litière, à nettoyer son habitat. Je lui répète souvent que j’aimerais avoir un animal, alors, elle a fini par comprendre que j’étais sérieux et que l’idée d’en adopter un n’était pas un caprice d’enfant, m’explique-t-il.

- Je suis content pour toi Bakary, lui dis-je en lui tapant amicalement sur l’épaule. Tu vas bientôt avoir un petit compagnon.

Bakary sourit.

- J’aimerais bien voir les petits  hamsters moi aussi, lui dis-je.

- Si tu veux, je peux demander à ma maman si elle était d’accord pour venir te chercher chez toi samedi, me propose-t-il.

- Oh oui ! Ca me ferait plaisir de t’accompagner ! Je lui réponds. Je veux bien que tu poses cette question à tes parents et je demanderai aux miens s’ils acceptaient que je vienne avec toi samedi à l’animalerie.

- Ca marche, me répond Bakary.

 

*******

 

Au moment du dîner, je parle à mes parents de l’échange que j’ai eu avec Bakary cet après-midi.

- Je suis contente pour ton copain, Mady-Liko, me dit maman. Je pense que les parents de Bakary ont pris cette décision parce qu’ils lui font confiance ; ils savent qu’il prendra soin de son petit compagnon. Il était préférable que ce soit eux qui le lui offrent plutôt que toi.

- Je voulais aussi vous demander quelque chose : est-ce que je pourrai accompagner Bakary à l’animalerie samedi prochain ? Si ses parents sont d’accord, sa maman viendrait me chercher à la maison, dis-je en espérant qu’ils ne refuseront pas.

Maman regarde papa.

- Melvin, qu’en penses-tu ? Demande maman.

- Je ne vois pas d’inconvénient à cela, à partir du moment où ils sont accompagnés, répond papa. Et toi Anaïs, qu’en penses-tu ?

- Je suis d’accord.  Tu pourras donc dire à Bakary demain, que si ses parents sont d’accord, nous t’autorisons à aller avec lui, me dit maman.

- Chouette ! Dis-je, heureux qu’ils aient accepté de me laisser sortir. J’espère que la maman de Bakary sera d’accord elle aussi.

 

Le lendemain à l’école, j’annonce à mon ami la bonne nouvelle. Sa maman est également d’accord pour nous amener tous les deux au magasin samedi.

 

*******

 

Nous sommes samedi. La maman de Bakary est venue me chercher en voiture. Sur le trajet, je demande à Bakary :

- As-tu réfléchi au nom que tu vas donner à ton hamster ?

- Je vais l’appeler Daby, me répond-il.

- C’est mignon Daby. Moi j’aime bien, lui dis-je.

- Je sais que les hamsters russes sont de différentes couleurs : il y en a des gris, des blancs, des noirs, des marrons, etc. Il y en a même qui ont les yeux rouges ! Moi, j’aimerais bien en choisir un blanc ou un marron. Mais on verra : peut-être serai-je plus attiré par un petit gris ou un petit noir, me confie-t-il.

 

Nous voilà arrivés à l’animalerie. Nous nous arrêtons quelques minutes pour regarder les poissons, puis les oiseaux ; il y a même des perroquets ! Nous passons également un petit moment à regarder les chats, puis les chiens ; ils sont tout mignons ! Ca me donne envie d’avoir moi aussi un animal. Puis nous arrivons au niveau des rongeurs. Là se trouvent les lapins, les cochons d’Inde, les petits écureuils, les gerbilles, les chinchillas, les furets, les souris, les rats et enfin les hamsters !

Bakary, sa maman et moi nous arrêtons devant les hamsters pour mieux les observer. Il y en a de différentes tailles, mais Bakary souhaite avoir un hamster nain.

- Tu as vu, il y a des mâles et des femelles, je fais remarquer à Bakary.

Bakary semble cependant plus attiré par les petits mâles. A cette heure-ci, ils sont tous en train de dormir ; il y en a même qui se sont faufilés dans un tube et qui dorment collés les uns aux autres comme pour se réchauffer. C’est difficile d’observer ceux qui se sont cachés.

- Tu as vu, il y en a de plusieurs couleurs, me dit Bakary. J’aime bien le petit marron au fond là-bas me dit-il en le montrant du doigt.

Nous restons quelques instants à regarder les hamsters évoluer dans leur cage, puis la maman de Bakary fait appel à un vendeur.

- Bonjour Monsieur. Nous aimerions voir les hamsters russes mâles, dit la maman de Bakary.

Le vendeur ouvre la cage et soulève le tube sous lequel dorment les hamsters. Les voilà maintenant tous réveillés !

- J’aimerais voir le petit marron là-bas, dit Bakary en le montrant du doigt au vendeur.

Le vendeur prend alors le hamster dans ses mains et le pose dans celles de Bakary qui l’observe sous toutes les coutures ! Le pauvre petit : il dormait et voilà qu’on vient le déranger.

- Il est beau ! En plus, il est bien propre, dit Bakary. Il me plaît bien.

Le vendeur montre d’autres hamsters à Bakary en prenant soin d’observer si ce sont bien des mâles en regardant sous leur ventre.

Après les avoir bien observés, les avoir pris dans les mains, Bakary se décide alors pour le petit marron qu’il a vu en premier lieu.

- Tu t’appelleras Daby à partir de maintenant, dit Bakary en s’adressant au hamster.

Le vendeur sourit, content de voir qu’il est en train de faire un heureux. Il place alors Daby dans une petite boîte en carton aérée.

 

Il faut maintenant trouver un habitat pour Daby. Nous nous dirigeons alors vers les cages.

- Je trouve que celle-ci est bien : elle est grande et il y a plein d’accessoires vendus avec, dit Bakary qui avait déjà observé les cages avant d’adopter son petit compagnon.

Le vendeur est d’accord : plus la cage est grande et mieux ce sera pour le hamster. De plus, celle qu’il a choisie comporte tous les accessoires nécessaires à l’animal : une petite maison, une étagère, une roue, une petite gamelle, des tubes.

La maman de Bakary est d’accord pour prendre celle-ci et le vendeur lui remet la cage entre les mains. Il la conseille également en matière de litière, de nourriture, de biberons et d’accessoires supplémentaires.

- Est-ce que l’on pourrait également lui prendre une petite cage pour le transporter ? Demande Bakary. Il ne va pas rester enfermé dans la boîte en  carton jusqu’à la maison ! Il doit déjà être assez stressé comme ça.

Nous nous dirigeons alors vers les accessoires pour le transport du hamster. Avec l’accord de sa maman, Bakary en choisit une spacieuse où Daby aura de la place.

Nous voilà donc tous les trois les mains chargées de tout le nécessaire pour Daby. Nous nous dirigeons alors vers les caisses de sortie.

Une fois sorti du magasin, Bakary a hâte de retirer Daby de sa boîte en carton.

- Il bouge, me dit-il. Il doit avoir peur et doit bien se demander ce qui se passe le pauvre.

Arrivé dans la voiture, Bakary fait sortir Daby de sa boîte en carton et le place dans la cage de transport. Il ouvre alors le sachet de nourriture et lui donne quelques croquettes. Daby les attrape aussitôt avec ses petites pattes avant et commence à les grignoter ; on dirait qu’il a très faim.

Nous arrivons devant chez moi. Bakary et sa maman me raccompagnent alors jusqu’à l’appartement où j’habite. Je dis au revoir à tout le monde ainsi qu’à Daby.

 

*******

 

- Alors, ça s’est bien passé ? Me demande papa.

- Oui, Bakary a adopté un petit hamster marron, lui dis-je. Il est tout mignon ! J’aimerais bien en avoir un moi aussi.

Papa sourit comme s’il avait pressenti que cette petite sortie m’aurait donné l’envie d’avoir un animal. Mais quel enfant ne craque-t-il pas devant un petit chien, un chaton, ou un petit hamster ? Ils sont tellement mignons qu’on aurait envie de tous les adopter !

- On verra ça plus tard. Et alors, as-tu réfléchi au cadeau que tu allais acheter pour l’anniversaire de ton copain, me demande-t-il pour changer de sujet.

- En fait, pendant que Bakary choisissait son hamster et tous ses accessoires, j’ai vu qu’il existait des parcs pour hamsters, ainsi que des labyrinthes, des aires de jeux pour eux. Tu trouves que ce serait une bonne idée de lui offrir ce genre de cadeau ? Je demande à papa.

- Oui, je pense que ce serait une bonne idée. Cela permettrait à Bakary de sortir son hamster, lequel pourrait ainsi découvrir d’autres jeux et s’amuser hors de sa cage et en sécurité, me répond-il.

Maman arrive.

- Mady-Liko a trouvé une idée de cadeau à offrir à Bakary, dit papa.

- Ah bon ? Demande maman.

- Oui, papa pense que c’est une bonne idée d’offrir à Bakary un parc pour hamster avec des accessoires de jeux. Daby pourrait alors s’amuser à l’extérieur de sa cage, ce qui lui permettrait de faire une petite sortie régulièrement, je lui réponds.

- Daby ? Demande maman.

- Oui, c’est le nom que Bakary a donné à son hamster, lui dis-je en souriant.

- Très bien. Je trouve également que c’est une bonne idée d’acheter ce genre de cadeau. Donc voyons voir… Nous sommes samedi, le magasin est ouvert le dimanche… dit-elle en réfléchissant. Nous pourrions y aller faire un tour demain. Qu’en penses-tu Melvin ? Demande maman.

- Je suis d’accord. On pourra se rendre demain à l’animalerie et acheter le cadeau de Bakary, réponds papa.

 

*******

 

Nous sommes dimanche. Dans le magasin, je montre à mes parents le parc de jeux que j’ai vu la veille, ainsi que les aires de jeux, les labyrinthes. Finalement, papa et maman décident d’acheter un parc ainsi qu’une aire de jeux pour Daby qui pourra ainsi grimper, se cacher, dormir, passer dans des tubes, grignoter, etc.

Ca y est ! Le cadeau pour Bakary est enfin acheté !

 

*******

 

Le jour de l’anniversaire de Bakary est arrivé ; nous sommes samedi. Tous les copains que Bakary a invités sont présents pour la fête. Chacun a apporté un cadeau et Bakary les déballe un par un : Yanis lui a apporté un jeu vidéo ; Cyril lui a offert un ballon ainsi qu’un T-shirt de sport et Loan une montre. Bakary est réjoui devant les cadeaux que les copains lui ont amenés. C’est à mon tour maintenant de lui donner mon paquet. 

- Que peut-il bien y avoir à l’intérieur ? S’interroge Bakary curieux de savoir ce que je lui ai apporté.

Bakary déballe son paquet.

- Oh super ! Un parc et une aire de jeux  pour Daby ! S’exclame-t-il. Je pourrais sortir mon hamster de sa cage et le faire jouer à l’intérieur du parc. Merci Mady-Liko. C’est une bonne idée que tu as eue !

 

La maman de Bakary a préparé des jeux pour que tout le monde s’amuse ainsi que des gâteaux pour nous régaler. La fête est réussie et tout le monde est content.

En fin d’après-midi, Daby est réveillé. Bakary le sort de sa cage et l’installe dans son parc dans lequel il a placé l’aire de jeux, une roue, des tubes en carton et de la nourriture.

Sans effrayer Daby, chacun s’approche du petit parc pour observer le hamster évoluer. Après un brin de toilette, quelques graines décortiquées et croquettes avalées, Daby explore ses nouveaux accessoires de jeux, passe dans les tubes, fait quelques tours de roue, cache sa nourriture, grimpe pour découvrir son nouvel espace, tente de ronger les accessoires en bois. Bakary est heureux de montrer à ses copains son nouveau petit compagnon qui, tout comme mon idée,  s’avérait bien être un cadeau au « poil » (1) !

 (1) au poil : expression populaire désignant une chose apportant pleinement satisfaction.

Texte déposé auprès de CopyrightDepot.com - Juin 2009 - Toute reproduction est interdite.

6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 11:03

Si vous êtes futurs parents à la recherche d'un prénom original pour votre futur enfant, voici des sites présentant des listes variées de prénoms issus du monde entier :

Prénoms Fille et Prénoms Garçon : ces deux sites gratuits vous proposent des listes complètes de prénoms issus des Etats-Unis, du Canada, du Brésil, du Mexique, de la Colombie, d'Angleterre, d'Italie, de Norvège, d'Espagne, de Suède, de Grèce, de Belgique, de Russie, d'Australie, du Japon, de Chine, de l'Inde, du Maghreb, d'Afrique Centrale, mais aussi des prénoms afro-américains. Vous y retrouvez également les prénoms de A à Z (de France et du Monde entier), la cote de popularité des prénoms. Ce sont deux sites frais (rose pour les filles et bleu pour les garçons) avec un joli design,  sans publicités et spécialement dédiés aux prénoms. A visiter !

Meilleurs Prénoms.com : ce site vous propose une liste de prénoms d'Afrique, d'Angleterre, d'Arménie, des Pays Arabes, de Belgique, de Chine, des Etats-Unis, des Iles, de Suisse, du Québec et de Turquie.

1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 21:31
1) Mr et Mme DEE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Kelly

2) Mr et Mme CINAL ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Mehdi

3) Mr et Mme SOEUR ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Régis

4) Mr et Mme HISSEUSE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Blanche

5) Mr et Mme NAISSANCE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Eva (évanescence)

6) Mr et Mme GATOR ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Ali   

7) Mr et Mme ROND ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Lise (liseron)  

8) Mr et Mme NADE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Marie (marinade)

9) Mr et Mme ICAIZE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Martine (martiniquaise)

10) Mr et Mme TIM ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Vincent (vingt centimes)

11) Mr et Mme VICENTE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Lara (la ravissante)

12) Mr et Mme VOYANT ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Claire (clairvoyant)

13) Mr et Mme MOT ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Annie

14) Mr et Mme ZIEMSANCE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Jessy (j'ai un sixième sens !)

15) Mr et Mme IVALAN ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Paul (polyvalent)

16) Mr et Mme AMOIS ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Grâce (grâce à moi)

17) Mr et Mme Ré ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Daisy (désirée)

18) Mr et Mme MAINEBOTAN ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Elsa (elles amènent beau temps)

19) Mr et Mme ALIDE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Chris (krysalide)

20) Mr et Mme ASSIN ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Marc (marcassin)

21) Mr et Mme HOL ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Lucie (luciole)

22) Mr et Mme MATINAL ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Aurore

23) Mr et Mme NETISTE ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Mario (marionnettiste)

24) Mr et Mme DESCHAMPS ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Fleur

25) Mr et Mme HERNE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Maud (moderne)

26) Mr et Mme MARE ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Léo (les homards)

27) Mr et Mme SONNE ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Mady (madison)

28) Mr et Mme NISSENCE ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse: surligne l'espace après les deux points ici : Rémi (réminiscence)

29) Mr et Mme MAC ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Léa (les hamacs)

30) Mr et Mme HESTIE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Maud (modestie)

31) Mr et Mme PARFAIT ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Alain (à l'imparfait)

32) Mr et Mme LYSE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Anna (analyse)

33) Mr et Mme Férir ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Sam (ça m'fait rire)

34) Mr et Mme CENSE ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Lino (l'innocence)

35) Mr et Mme PORTE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Sara (ça rapporte)

36) Mr et Mme CHISMAN ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Henri (enrichissement)

37) Mr et Mme PERET ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Inès (inespérée)

38) Mr et Mme DICARA ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Laure (l'or dix carats)

39) Mr et Mme DELUNE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Claire

40) Mr et Mme SURE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Helena (Hélène assure)

41) Mr et Mme PAPEUR ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ? 
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Luna (Lou n'a pas peur)

42) Mr et Mme HILEGE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Flore (florilège)

43) Mr et Mme Issé ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici :  Aude (odyssée)

44) Mr et Mme TOEBON ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici :  Olga (Oh ! L'gâteau est bon)

45) Mr et Mme ATOLL ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici :  Anne (Anatole)

46) Mr et Mme Lithé ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici :  Jessica (j'ai six qualités)

47) Mr et Mme SOURCE ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Aude (eau de source)

48) Mr et Mme DELORDRE ont un fils. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Jérémy (j'ai remis de l'ordre)

49) Mr et Mme APINSONDOU ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Cécile (ces six lapins sont doux)

50) Mr et Mme RIENDIR ont un filS. Comment s'appelle-t-il ?
Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : José (j'osais rien dire)

51) Mr et Mme Aleman-Avoué ont une fille. Comment s'appelle-t-elle ?

Réponse : surligne l'espace après les deux points ici : Joséphine (j'osais finalement avouer)
Published by LAURE - dans DEVINETTES
commenter cet article
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 19:07

   FICHE DU KOALA

NOM : koala cendré ou paresseux australien ; le nom de koala signifierait dans la langue des aborigènes "celui qui ne boit pas".
ESPECE
 : le  koala est un mammifère marsupial (comme les kangourous) arboricole appartenant à la famille des phascolarctidés.
POIDS
: il pèse de 6 à 12 kg.
TAILLE
: il mesure de 60 à 85 cm.
LONGEVITE
: il vit une dizaine d'années, mais il peut atteindre les vingt ans.
SA NOURRITURE
 : il se nourrit de feuilles d'eucalyptus mais ne boit pas (hormis le lait de sa mère lorsqu'il est petit) ; il s'hydrate grâce à l'humidité que contiennent les feuilles d'eucalyptus.
LIEU DE VIE
: on le trouve dans les forêts d'Australie.
SON HABITAT
: il vit dans les arbres des forêts et dort enroulé sur les branches.
SON COMPORTEMENT : il passe les trois quarts de son temps à dormir (environ dix-huit  heures par jour). C'est un animal solitaire : les mâles et les femelles vivent séparément, chacun de leur côté et les rencontres ne se produisent que pendant la période de reproduction. Par ailleurs, le koala vit la nuit. C'est un habile grimpeur et également un très bon nageur.
LE CRI DU KOALA : il émet environ huit cris différents, des cris perçants, agressifs, des grognements, des glapissements. 
LE BEBE KOALA : la maman koala va porter son petit à l'intérieur de sa poche marsupiale durant plusieurs mois pendant lesquels le bébé koala va évoluer et se nourrir uniquement du lait maternel. Puis elle le portera encore plusieurs mois sur son dos avant qu'il ne soit prêt à se détacher de sa mère pour vivre sa vie. La maman koala doit également sevrer son petit et l'habituer à sa future nourriture : les feuilles d'eucalyptus difficiles à digérer ; le bébé koala passe alors du lait maternel aux feuilles d'eucalyptus prédigérées dont il se nourrit en mettant le museau dans l'anus de sa maman.

1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 13:36

         FICHE DU PANDA

     photo du panda géant


NOM :
il existe le panda géant ou grand panda, un ursidé au pelage noir et blanc et le petit panda appelé également panda rouge, panda roux ou panda doré qui ressemble plus à un raton laveur croisé avec un chat.
ESPECE : le panda est un mammifère carnivore de la famille des ursidés.
POIDS :
 le panda géant pèse 100 kg en moyenne, quant au petit panda, il pèse environ 5 kg.
TAILLE
le panda géant mesure environ 1m 65 tandis que le petit panda mesure environ 60 cm.
LONGEVITE
: le panda géant peut vivre jusqu'à 25 ans voire 30 ans en captivité, le petit panda vit en moyenne une dizaine d'années.
SA NOURRITURE
: le panda géant se nourrit de bambous (jusqu'à 20 kg par jour) et son régime est essentiellement végétarien. Le petit panda se nourrit également de bambous mais aussi de végétaux, d'insectes. Le panda adore également boire de l'eau.
LIEU DE VIE
: on rencontre le panda essentiellement dans les forêts des régions montagneuses de Chine ou de l'Himalaya (pour le petit panda).
SON COMPORTEMENT : le panda passe une grande partie de son temps à manger (plus de 10 heures par jour) et le reste du temps à dormir. C'est un animal de nature solitaire, paisible qui aime grimper dans les arbres ou se balancer aux branches.
LE CRI DU PANDA : plus de dix cris différents ont été répertoriés chez le panda parmi lesquels on trouve le grognement.
LES SENS : le panda a l'ouïe et l'odorat très fins, mais sa vue n'est pas aussi bonne que celle de l'homme malgré une bonne vision nocturne.
UNE ESPECE MENACEE : le panda est une espèce menacée en raison de la déforestation du son milieu vital, ce qui entraîne la disparition de sa nourriture principale, le bambou, une plante qui pousse par ailleurs très lentement, ce qui rend difficile le renouvellement de sa nourriture.  Néanmoins, des mesures sont prises, notamment par les populations locales et par le WWF  (dont le panda est l'emblème) pour essayer d'assurer sa sauvegarde de l'espèce.

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 21:16


  FICHE DE LA MARMOTTE

NOM  : on l'appelle aussi la marmotte des Alpes.
ESPECE : mammifère rongeur qui appartient à la famille des  sciuridés (comme l'écureuil).
POIDS : de 3 à 8 kg
TAILLE : 50 à 60 cm
LONGEVITE : elle peut vivre jusqu'à 18 ans.
SA NOURRITURE : la marmotte est herbivore ; elle se nourrit essentiellement d'herbes et de plantes, mais aussi de baies, d'insectes, de vers, d'écorces. Elle se sert de ses membres supérieurs pour grignoter et décortiquer sa nourriture.
LIEU DE VIE : les montagnes.
SON HABITAT : elle  construit son terrier dont elle s'éloigne peu en creusant des galeries dans le sol, des couloirs souterrains.
SON COMPORTEMENT : la marmotte est un animal doux, paisible, très sociable, vivant en famille mais a un côté farouche. C'est un animal diurne, c'est-à-dire qui vit le jour et dort la nuit. Elle se déplace en faisant des bonds. L'hiver terminé, les marmottes sont joueuses et aiment s'amuser à se bousculer.
LE CRI DE LA MARMOTTE : la marmotte émet des sifflements stridents pour avertir d'un danger.
LES SENS : la marmotte a une bonne vue, et pourrait même voir les couleurs, mais elle a une mauvaise vision nocturne. Elle possède une très bonne ouïe et un odorat très fin.
LE RYTHME DES SAISONS : la marmotte mange beaucoup l'été pour se constituer des réserves pour l'hiver, saison où elle hiberne en dormant dans son terrier pendant 6 mois, d'octobre à avril. Durant cette hibernation, les fonctions de son corps sont au ralenti.

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 18:36

Quel(s) article(s) avez-vous préféré(s) ?

1) une ou des histoire(s) pour enfants

2) des jeux

3) les devinettes

4) un ou des jeu(x) de relaxation
5) la rubrique "Conseils utiles"
6) l'espace rencontres amicales à partir de 11 ans
7) le coin des parents
8) un autre article

Répondez en cliquant sur "ajouter un commentaire" au bas de l'article.

                                                             Merci à vous.

Published by LAURE
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 17:46

Tes camarades se moquent de toi parce que tu es trop petit, trop grand, trop gros, trop maigre, parce que tu bégaies, que ton nom de famille prête à rire, que tu n'es pas à la mode, etc. Cela te rend triste, peut te complexer et tu ne sais pas comment réagir face à toutes ces moqueries.

Tout d'abord, il faut se dire que personne n'est parfait, à commencer par les personnes qui se moquent de toi. Tu es comme tu es, c'est-à-dire comme tout le monde : avec tes qualités et tes défauts.

Ensuite, une moquerie peut être le moyen de te poser des questions ; elle peut être constructive. Si par exemple on se moque de toi parce que tu es trop gros, et que tu te trouves mal dans ta peau à cause de cela, parle de ce problème avec tes parents, lesquels pourront t'aider à trouver une solution à ton problème de poids afin que tu te sentes mieux.
 
Si en revanche, tes camarades se moquent de ton nom de famille ou de quelque chose que tu ne peux pas changer, il va falloir apprendre à ne pas prêter attention à ces moqueries. Il ne sert à rien de t'enfermer dans ton coin ; il faut au contraire continuer de parler aux autres, leur montrer que ces moqueries ne te touchent pas, car ce sont des remarques qui ne servent à rien. Tu ne peux pas te rendre triste, te renfermer à cause de moqueries d'enfants qui ne sont absolument pas intéressantes ! Essaie de trouver une qualité à ce que les autres considèrent comme un défaut ; si par exemple tu es trop grand, propose-leur de jouer au basket : tu es sûr de pouvoir gagner. Et lorsqu'ils se moqueront de toi à nouveau, rappelle-leur ton dernier score au basket : eux ne pourront pas en dire autant !
Si tes camarades se moquent de ton nom, dis-toi que beaucoup de personnes dans ta famille ont porté le même nom que toi, et aujourd'hui elles vivent avec, sans se renfermer dans leur coin. A la rigueur, lors de ce genre de moqueries, mets-toi en valeur en invoquant une qualité que tu as et que tes camarades n'ont pas. Si par exemple, tu es bon en sport, en maths, en français, etc. aborde le sujet de conversation qui te mettra en valeur par rapport à eux (mais sans te vanter pour autant, juste de quoi remettre les choses à leur place). Cela devrait aider à faire taire tes camarades au sujet de leurs remarques stériles.

De manière générale, la moquerie peut être l'occasion pour toi de changer, de t'améliorer, de chercher des solutions à ce que toi-même considères comme un problème. Fais-toi aider de tes parents. De même, il faut essayer de transformer le sujet qui suscite une moquerie en qualité (pose-toi la question de savoir en quoi c'est bien d'être petit, d'être grand, etc.) en mettant en valeur cette qualité (mais sans prétention pour autant) ; si tu ne trouves pas de qualité à ce qui implique les remarques des autres, trouve-toi d'autres qualités et mets-les en valeur auprès de ceux qui se moquent de toi.

Évite cependant de te venger auprès de tes camarades en leur disant qu'ils sont mauvais, en se moquant d'eux en retour, car c'est le moyen le plus sûr pour qu'ils te renvoient la balle et se moquent de toi pour se venger eux aussi.

Et rappelle-toi d'une chose : chacun est comme il est : grand, petit, moche, démodé, maladroit, etc. avec ses qualités et ses défauts. Il faut t'affirmer tel que tu es, car si toi, tu as du mal à changer ce que tu considères comme un défaut, dis-toi que celui qui se moque de toi a aussi du mal à changer ce qu'il considère comme ses propres défauts, parce qu'il en a, lui aussi. C'est pour tout le monde pareil. Rester dans ton coin ne te sert à rien, si ce n'est qu'à te faire du mal, et la moquerie des autres n'en vaut pas la peine.

 

 

Published by LAURE - dans CONSEILS UTILES
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 16:01

Tu ne sais pas quoi faire de ton temps libre une fois la classe terminée et tes devoirs faits. Tu es en week-end ou en vacances, c'est mercredi et tu t'ennuies ; tu ne sais pas comment t'occuper.

 

Tout d'abord, une bonne façon de ne pas s'ennuyer est d'avoir des amis. Tu peux les inviter à venir jouer avec toi ou aller jouer avec eux.

Tu peux également avoir des loisirs à côté de l'école. Il peut s'agir d'activités de groupes : tu peux faire du sport en équipe, aller au centre de loisirs, etc.
Mais il peut également s'agir d'activités en solitaire : tu peux apprendre à jouer d'un instrument de musique, faire de la danse, de l'équitation, avoir une activité manuelle (fabriquer des objets de tes propres mains), faire du bricolage, du coloriage, apprendre à dessiner, lire des livres qui te passionnent, aller à la bibliothèque, aider ton papa à faire du jardinage, regarder le ou les dessins animés qui t'intéressent sans pour autant resté assis devant la télévision pendant des heures (une fois que tu as regardé ce qui t'intéressait passe à autre chose), jouer au jeux vidéo (mais sans y passer des heures, car ce n'est pas bon, il faut savoir s'arrêter et passer à autre chose), t'occuper de ton animal si tu en as un (si tu as un chien, avec l'autorisation de tes parents, tu peux l'emmener en balade), apprendre à faire des gâteaux avec ta maman, écrire à tes amis ou des correspondants, écrire des poèmes, créer ton propre blog en allant sur Canailleblog.com et parler de toi, de ta famille, de tes amis, te passionner pour un sujet (par exemple : les animaux, l'astronomie, l'Egypte, etc.).


Et bien sûr, le maître-mot contre l'ennui est la variété ! Il ne s'agit pas de passer tout ton temps devant la télévision, mais de varier les activités ; tu peux par exemple lire un peu, puis aller faire du sport, puis écrire sur ton blog, puis t'occuper de ton animal, puis aider ton papa à faire du jardinage ou apprendre à faire un gâteau avec ta maman, puis le lendemain prévoir d'aller jouer avec tes amis, apprendre à dessiner ou à bricoler etc., etc.

Pour éviter l'ennui, ne cesse pas d'apprendre, de créer, de te lier aux autres.

Published by LAURE - dans CONSEILS UTILES
commenter cet article

Presentation

  • : LE CRAYON - LUNE
  • LE CRAYON - LUNE
  • : Le Crayon-Lune s'adresse avant tout aux enfants, mais aussi aux adolescents et aux parents. Retrouvez des histoires que les enfants peuvent imprimer et lire, des jeux de relaxation, des jeux et devinettes, des conseils utiles, un espace de rencontres amicales pour les plus de 11 ans, un coin pour les parents, et bien d'autres articles.
  • Contact

Profil

  • Sarah BROSSILLON
  • J'aime réfléchir, écrire, créer, aider, l'intuition, le naturel.
  • J'aime réfléchir, écrire, créer, aider, l'intuition, le naturel.

SONDAGE

         Votez pour votre
   ou vos articles préférés ici.

Recherche

VISITEURS

                

     Merci de votre visite !

Archives

IMAGES


Réfléchir, deviner, se relaxer,
méditer,
rêver, mais aussi...
            
Obtenir des réponses aux
questions que l'on se pose, ...   
 
  
Lire, s'évader, s'instruire, ...

... Ecrire, jouer, s'amuser

             
 Apprendre
      à se détendre...

            
    Faire des rencontres
          amicales, ...